Nouvelles

Osler figure parmi les cabinets de premier plan aux classements de l’édition 2018 du guide Chambers Canada

28 Sep 2017 2 MIN DE LECTURE

Osler est honoré de faire partie, encore une fois, des cabinets de premier plan dans l’édition 2018 du guide Chambers Canada.

Le cabinet s’est classé au niveau 1 (Band 1) – la plus haute distinction accordée par Chambers – dans 15 catégories, dont trois pour la première fois (droit des Autochtones, droit de l’énergie : réglementation provinciale et litige (Alberta), ainsi que droit des entreprises en démarrage et sociétés émergentes).

Osler s’est classé au niveau 1 dans les catégories suivantes :

  • Droit des Autochtones
  • Marchés des capitaux
  • Droit des sociétés/droit commercial : L’élite (Ontario)
  • Droit des sociétés/fusions et acquisitions
  • Règlement de différends : action collective (défense)
  • Droit de l’énergie : pétrole et gaz
  • Droit de l’énergie : réglementation provinciale et litige (Alberta)
  • Droit du franchisage
  • Technologie de l’information
  • Fonds d’investissement
  • Régimes de retraite et avantages sociaux
  • Protection des renseignements personnels et protection des données
  • Fonds d’investissement : capital-investissement : création de fonds
  • Entreprises en démarrage et sociétés émergentes
  • Fiscalité

En plus des classements obtenus par le cabinet, 99 avocats d’Osler – en hausse par rapport aux 89 de l’an dernier – ont été reconnus en tant que chefs de file dans 43 domaines de pratique. Parmi eux, 12 avocats sont inscrits au classement pour la première fois.

Pour consulter la liste complète des avocats d’Osler figurant dans l’édition 2018 de Chambers Canada, cliquez ici [PDF – disponible en anglais].

Chambers and Partners détermine les meilleurs avocats et cabinets dans plus de 180 pays partout dans le monde. Dans le guide Chambers Canada sont sélectionnés les meilleurs avocats et cabinets dans plus de 40 domaines spécialisés au Canada, notamment le droit des sociétés, les fusions et acquisitions, les services financiers et bancaires, le droit de la concurrence, le droit du travail, la propriété intellectuelle, le droit des technologies de l’information et le droit fiscal. La sélection est fondée uniquement sur les résultats de recherche de Chambers.