Nouvelles

Tenter le coup à l’étranger – Lexpert

29 Août 2017 2 MIN DE LECTURE

Bien que les occasions de participer à des projets de PPP dans les pays en voie de développement soient nombreuses, les joueurs du secteur des infrastructures, telles les entreprises de construction, les banques et les sociétés d’ingénierie, hésitent à les saisir. Selon un article de Paul Greenwood dans 2017 Lexpert Special Edition – Infrastructure, leur prudence s’explique en partie par l’absence de crédit dans les pays en voie de développement; en d’autres mots, ils craignent de ne pas être payés. Danna Donald, associée chez Osler et spécialiste en PPP, suggère que les entreprises atténuent ce risque en participant à des projets commandités par des organisations internationales, tels la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et la Banque africaine de développement, qui peuvent procurer une partie du financement et garantir le financement octroyé par d’autres prêteurs.

« Par exemple, si trois banques financent un million de dollars chacune, la Banque mondiale peut confirmer qu’elle garantit la disponibilité de ces montants ou un montant excédentaire », explique Danna, et un tel filet de sécurité peut parfois faire la différence entre un projet finançable ou non.

Danna formule également des conseils sur le choix des partenaires. « [Certains avocats] diront que lorsque vous entreprenez un projet de développement international, vous devez choisir un grand cabinet international, qui aura une vaste expérience dans le financement de tels projets, affirme-t-elle. [D’autres avocats] vous diront de choisir un cabinet qui exerce ses activités sur place et comprend la culture locale, l’octroi des permis, la réglementation et les autres petits détails. »

« Vous avez plutôt besoin d’une équipe. En réalité, ce n’est ni l’un ni l’autre. Les promoteurs des projets les plus réussis se seront entourés d’une équipe d’avocats, qui les aidera à ouvrir des portes partout dans le monde, tant à la Banque mondiale à Washington que sur le terrain, grâce à un conseiller local. [Ils sauront ainsi] les délais prévus indiqués sur le site Web d’octroi des permis, les délais réels ainsi que les risques que leur concurrent, ayant acquis le terrain voisin, obtienne ses permis avant eux. »

Pour en apprendre davantage sur les projets PPP dans les marchés émergents, consultez l’article Taking a chance abroad de Paul Greenwood dans 2017 Lexpert Special Edition – Infrastructure.