Osler sur le mode du recrutement

Shahir Guindi Ad. E.

16 Mai 2015

Les firmes québécoises poursuivent leur consolidation en intégrant des acteurs clés issus de l'industrie afin de renforcer leurs équipes. Plusieurs d'entre elles misent aussi sur une meilleure couverture du territoire québécois.

Le cabinet Osler prévoit encore de 25 à 30 avocats en 2015. “Nous avons eu beaucoup de transactions d’envergure, notamment le rachat de Tim Hortons par Burger King (12 milliards de dollars), de la montréalaise Password Box par Intel, ou encore de Mega Brands par Mattel (460 M$),” affirme Shahir Guindi, associé directeur du cabinet Osler.

La firme a également travaillé sur plusieurs appels publics à l’épargne, tels que ceux de Klox Technologies et de DataWind. « Nous avons aussi eu, du côté des litiges, des dossiers très intéressants autour d’Imperial Tabacco. Les insolvabilités et les restructurations ont été des créneaux très actifs, avec des restructurations comme celles de Target Canada », dit-il.

Les abonnés du journal Les Affaires peuvent lire l’article entier en cliquant ici