La modification proposée des règles ouvre la porte à la vente au détail de fonds spéculatifs au Canada — The Financial Post

Lori Stein

22 septembre 2016

Des modifications proposées par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) faciliteront le processus de placement dans des fonds de couverture par les investisseurs individuels, selon un article paru dans le Financial Post. Dans son article, Barbara Schecter décrit la façon dont ces propositions, publiées la semaine dernière par les ACVM, pourraient ouvrir le marché de l'investissement au détail ainsi que les changements de stratégie qu'elles pourraient amener pour les gestionnaires de fonds de couverture, tout en offrant une certaine latitude aux fonds alternatifs comparativement aux fonds communs de placement. Lori Stein, avocate-conseil du groupe de fonds d'investissement et gestion de l'actif d'Osler, explique de quelle façon ces propositions toucheront le secteur des fonds alternatifs au Canada.

[traduction] « Ces stratégies et mesures vont dans le même sens que ce que plusieurs fonds de couverture font actuellement, » a déclaré Lori Stein au Financial Post. « Cependant, pour être admissibles à titre de fonds alternatif aux termes de la proposition, les fonds de couverture seraient assujettis à bon nombre des exigences de protection des épargnants qui s'appliquent aux fonds communs de placement. »

L'article mentionne que certaines de ces exigences comprennent des états financiers annuels et des obligations d'information dans un prospectus.

« Cela modifiera l'approche de plusieurs gestionnaires de fonds de couverture, habitués d'exercer leurs activités dans le marché dispensé avec des clients plus avertis, » affirme Lori Stein au Financial Post.

Vous pouvez lire l'article complet, intitulé « Proposed rule changes open door to ‘retail-ization’ of hedge funds in Canada », dans le Financial Post.