Selon M. Trudeau, l’oléoduc Northern Gateway « n’a pas sa place » dans une forêt tropicale – The Globe and Mail

Shawn Denstedt, c.r.

12 juillet 2016

Quelques jours à peine après que la Cour d’appel fédérale a annulé l’approbation conditionnelle que l’ancien gouvernement conservateur avait donnée, il y a deux ans, au projet d’oléoduc Northern Gateway, le premier ministre Justin Trudeau a manifesté son opposition à l’oléoduc proposé, selon un article que Shawn McCarthy a publié récemment dans le journal The Globe and Mail. En conséquence de cette annulation, le gouvernement libéral doit tenir une consultation approfondie avec les Premières Nations touchées, puis prendre une nouvelle décision. Dans l’article, Shawn Denstedt, coprésident national d’Osler et associé du groupe de pratique axé sur le droit des affaires réglementaires, de l’environnement, des Autochtones et de la gestion du territoire de ce cabinet, explique qu’il faut entreprendre des discussions approfondies et constructives, et démontrer que le gouvernement prend en compte les préoccupations manifestées par les différentes collectivités des Premières Nations, et qu’il tente d’y répondre.

« Cette décision fournit des précisions sur la façon dont le processus devrait se dérouler entre le moment où le rapport est publié et où le cabinet prend sa décision », indique-t-il.

Le sort du projet de pipeline d’Enbridge demeure incertain, bien que la société ait indiqué son intention de collaborer avec le gouvernement afin de mener à bonne fin les consultations nécessaires dans le but de mettre sur pied ce « projet d’infrastructures canadiennes d’une importance critique ».

Si vous vous abonnez au journal The Globe and Mail en ligne, vous pourrez lire l’article complet de Shawn McCarthy intitulé « Trudeau says rainforest ‘is no place’ for Northern Gateway pipeline » (en anglais seulement) daté du 5 juillet 2016.