Six raisons qui expliquent pourquoi la Silicon Valley aime le Canada – Yahoo Canada Finance

Chad Bayne

5 février 2016

Plusieurs des grands joueurs mondiaux du secteur de la haute technologie ont ouvert des bureaux et des laboratoires de recherche au Canada. C’est le cas notamment de Microsoft et de Google. Apple emboîte le pas et ouvre une boutique de 22 000 pieds carrés à Ottawa, la capitale nationale. En raison de l’emplacement de la boutique – juste en face de QNX Software Systems, branche de BlackBerry axée sur l’automobile –, plusieurs ont spéculé sur l’arrivée d’Apple Car.

D’autres chefs de file du secteur technologique ont ouvert des bureaux au Canada, notamment LinkedIn, Facebook, Shopify et Salesforce. Plusieurs facteurs incitent les sociétés technologiques à s’implanter au Canada. Mentionnons entre autres la qualité des diplômés en ingénierie des universités canadiennes.

Chad Bayne, associé du cabinet Osler, a affirmé à Dexter Brown duYahoo Canada Finance Insight Blog que « la qualité par rapport au coût des talents en ingénierie est inégalée au Canada. Vous pouvez essentiellement embaucher des diplômés en ingénierie de haut calibre d’universités situées dans un grand nombre de centres canadiens importants et dans les alentours à un salaire beaucoup plus bas que si vous les recrutiez dans la Silicon Valley ou à New York ».

D’autres possibilités attirent les sociétés technologiques, notamment l’épargne et l’incitation fiscales, le coût abordable de l’électricité et la faiblesse du dollar canadien.

Chad Bayne précise que la côte Ouest du Canada est l’endroit de prédilection : « Facebook a ouvert un bureau à Vancouver, et bon nombre d’autres sociétés veulent également s’établir dans cette région en raison de la [proximité] de la Silicon Valley ».

Nous vous invitons à lire l’article de Dexter Bron intitulé « 6 reasons why Silicon Valley loves Canada » et publié en ligne le 5 février 2016 dans Yahoo Canada Finance afin d’en savoir plus au sujet des raisons qui motivent les sociétés de haute technologie, plus particulièrement les entreprises américaines de haute technologie, à ouvrir des bureaux au Canada.