Aecon vise la croissance grâce à sa vente à un groupe de construction chinois pour 1,45 milliard de dollars – The Globe and Mail

Peter Glossop

13 novembre 2017

Un article publié récemment dans The Globe and Mail examine la vente de la société de construction canadienne Aecon Group Inc. à la société de Beijing China Communications Construction Co. Ltd. (CCCC) pour 1,45 milliard de dollars. D’après les auteurs, Andrew Willis et Jeffrey Jones, l’opération, qui n’a pas encore été approuvée par le gouvernement fédéral, doit satisfaire au critère de l’« avantage net » afin de s’assurer qu’elle sera à l’avantage du Canada. Les auteurs ajoutent que l’opération sera examinée de près en raison de la structure du capital social de CCCC et de la nature de certaines activités d’Aecon. Sur son site Web, Aecon se décrit comme un chef de file de la construction et de l’aménagement d’infrastructures. Elle a participé à la construction d’un grand nombre de sites canadiens célèbres. La société [traduction]« construit, remet à neuf, entretient et déclasse des centrales nucléaires » et a collaboré à plus de 400 projets d’énergie nucléaire.

Peter Glossop, associé au sein du groupe de pratique Investissement étranger d’Osler, donne des éclaircissements sur l’opération, laquelle, comme le souligne l’article, [traduction] « représente l’un des premiers tests majeurs pour la stratégie adoptée par l’administration Trudeau relativement aux prises de contrôle par des sociétés chinoises ».

[Traduction] « Cela ne signifie pas qu’il y ait nécessairement un problème, mais lorsqu’une entreprise exerce des activités dans le domaine de l’énergie nucléaire ou de la production d’électricité, il est logique de penser que le gouvernement aura décidé d’accorder une attention particulière à ce type d’activités, surtout en ce qui a trait à la sécurité », mentionne Peter Glossop.

Pour en savoir davantage, lisez l’article d’Andrew Willis et de Jeffrey Jones dans son intégralité, « Aecon eyes growth with $1.45-billion sale to Chinese construction group » (en anglais seulement).

M. Glossop commente l’accord conclu par Aecon et discute de la probabilité que soit approuvée l’opération dans le cadre d’un entretien accordé à Business News Network. Visionner la vidéo (en anglais seulement).