Impartition

Sommaire

L’équipe de consultation sur l’impartition d’Osler, reconnue dans le monde entier, compte des dizaines d’années d’expérience à l’avant-scène de ce domaine de pratique. Pour aider nos clients à atteindre leurs objectifs en matière d’impartition, les membres de notre équipe leur fournissent des conseils juridiques pratiques, à valeur ajoutée et rentables, dans un contexte de confiance mutuelle, de communication libre et de relations personnelles étroites. Notre réussite repose sur les facteurs différenciateurs suivants :

  • Relations : nous savons que la réussite d’une opération d’impartition repose sur un partenariat mutuellement bénéfique entre le fournisseur de services et le client, et nous sommes fiers de la réputation que nous avons d’aider nos clients à y parvenir.

  • Approche de facilitation : nous avons acquis la réputation d’avoir une approche pratique et qui facilite les négociations.
  • Perspective industrielle : membres influents d’organismes sectoriels, nos avocats acquièrent et maintiennent de cette façon une compréhension approfondie des enjeux dans les divers secteurs d’activité et en comprennent les normes.
  • Rentabilité : nous comprenons l’importance d’offrir une valeur ajoutée. Nous travaillons avec nos clients afin de développer des prévisions d’honoraires et des stratégies dans le but de nous assurer que les coûts des services juridiques correspondent aux attentes de nos clients.
  • Expérience : nos avocats conseillent des clients et des fournisseurs de service pour d’importantes impartitions depuis plus de 25 ans.

Des exemples récents de travaux transactionnels comprennent la représentation de :

  • Impartition informatique
    • Une grande société médiatique dans le cadre de l’impartition de son centre d’appels.
    • Une grande entreprise d’exploitation minière, dans le cadre d’un contrat d’impartition pour une infrastructure significativement éloignée.
    • Un fournisseur multinational d’impartition, dans le cadre des négociations de plusieurs importantes transactions d’impartition extraterritoriales avec de grandes entreprises canadiennes.
    • Un détaillant national, dans le cadre de plusieurs importantes impartitions, y compris des services de gestion du réseau et l’externalisation de services et de développement d’applications en Inde.
    • Un grand utilitaire, dans le cadre d’une impartition d’un milliard de dollars pour des fonctions informatiques, financières, et d’approvisionnement.
    • Un détaillant national, dans le cadre de l’impartition d’un centre de données et d’un réseau avec un fournisseur national de télécommunications.
  • Impartition des services financiers
    • Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une importante impartition des activités de gestion des installations, y compris l’établissement de services sur une base transfrontalière pour un grand nombre de locaux pour plusieurs parties.
    • Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une impartition des installations de gestion des espèces impliquant le transfert du personnel et l’établissement de systèmes informatiques.
    • Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une impartition transfrontalière pour le traitement des cartes de crédit.
  • Impartition du transport et de la logistique
    • Un grand fournisseur de solutions logistiques, dans le cadre de la négociation d’un contrat logistique complexe avec un détaillant en produits d’épicerie national.
    • Un grand fournisseur de solutions logistiques, dans le cadre de la négociation de plusieurs contrats logistiques complexes, de tierce partie, dans le secteur de la santé et dans le secteur de la vente au détail.
    • Une entreprise de transport nationale, dans le cadre de la restructuration d’une relation d’impartition critique.
  • Impartition des soins de santé
    • Une entreprise nationale de services partagés, dans le cadre de l’impartition des services technologiques.
    • Un grand nombre d’entités d’appropriation partagée, dans le cadre de l’impartition des référentiels régionaux d’imagerie numérique.
    • Pour les hôpitaux et les fournisseurs, l’impartition des services des achats et des services logistiques.

TéléchargezTéléchargez

Simon Hodgett

Associé, Technologie
Toronto

Wendy Gross

Associée, Technologie
Toronto
  • Un grand nombre d’entités d’appropriation partagée

    Un grand nombre d’entités d’appropriation partagée, dans le cadre de l’impartition des référentiels régionaux d’imagerie numérique.

  • Une entreprise de transport nationale

    Une entreprise de transport nationale, dans le cadre de la restructuration d’une relation d’impartition critique.

  • Un détaillant national

    Un détaillant national, dans le cadre de l’impartition d’un centre de données et d’un réseau avec un fournisseur national de télécommunications.

  • Un détaillant national

    Un détaillant national, dans le cadre de plusieurs importantes impartitions, y compris des services de gestion du réseau et l’externalisation de services et de développement d’applications en Inde.

  • Une entreprise nationale de services partagés

    Une entreprise nationale de services partagés, dans le cadre de l’impartition des services technologiques.

  • Un fournisseur multinational d’impartition

    Un fournisseur multinational d’impartition, dans le cadre des négociations de plusieurs importantes transactions d’impartition extraterritoriales avec de grandes entreprises canadiennes.

  • Une grande entreprise d’exploitation minière

    Une grande entreprise d’exploitation minière, dans le cadre d’un contrat d’impartition pour une infrastructure significativement éloignée.

  • Une grande société médiatique

    Une grande société médiatique dans le cadre de l’impartition de son centre d’appels.

  • Un grand établissement financier canadien

    Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une impartition transfrontalière pour le traitement des cartes de crédit.

  • Un grand établissement financier canadien

    Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une importante impartition des activités de gestion des installations, y compris l’établissement de services sur une base transfrontalière pour un grand nombre de locaux pour plusieurs parties.

  • Un grand utilitaire

    Un grand utilitaire, dans le cadre d’une impartition d’un milliard de dollars pour des fonctions informatiques, financières, et d’approvisionnement.

  • Un grand fournisseur de solutions logistiques

    Un grand fournisseur de solutions logistiques, dans le cadre de la négociation de plusieurs contrats logistiques complexes, de tierce partie, dans le secteur de la santé et dans le secteur de la vente au détail.

  • Un grand fournisseur de solutions logistiques

    Un grand fournisseur de solutions logistiques, dans le cadre de la négociation d’un contrat logistique complexe avec un détaillant en produits d’épicerie national.

  • Un grand établissement financier canadien

    Un grand établissement financier canadien, dans le cadre d’une impartition des installations de gestion des espèces impliquant le transfert du personnel et l’établissement de systèmes informatiques.

  • Pour en savoir plus

  • Chambers Canada: Canada's Leading Business Lawyers, 2016, Osler s'est classé au niveau 1, Technologies de l'information.
    • « Il s'agit d'un cabinet de premier plan - ils fournissent des conseils judicieux et pratiques en plus de comprendre les besoins de notre entreprise. »
    • « Ils sont très réceptifs, efficaces, concis en plus de posséder une grande expertise en la matière. »
  • Chambers Canada: Canada's Leading Business Lawyers, 2016, Osler s'est classé dans le domaine des marchés publics.
    • « Ils sont compétents, pragmatiques, innovateurs, stratégiques et méthodiques. »
    • « Ils sont bien organisés. Ils sont en mesure de traiter des dossiers importants et complexes et d'élaborer une stratégie afin d'obtenir un règlement. »
  • Chambers Global: The World's Leading Business Lawyers, 2004-2015, Osler s’est classé dans le domaine des marchés publics.
    • « Osler a joué un rôle important dans la recherche de points particuliers, apportant des changements aux documents et participant aux conférences téléphoniques. »
    • « Ils connaissent bien comment fonctionne notre entreprise et, en combinant leurs compétences juridiques utiles et leur connaissance de notre entreprise, ils offrent un service attrayant. »
  • Chambers Global: The World's Leading Business Lawyers, 2008-2015, Osler s’est classé dans le domaine de la technologie de l’information.
    • « Le talent et le dévouement des avocats d’Osler m’ont vraiment impressionné. »
    • « Ils sont très axés sur les solutions et le côté technique. Ils sont bien informés et à jour. »
  • The Legal 500, 2015-2016, Osler s’est classé dans le domaine des marchés publics.
  • The Legal 500, 2015-2016, Osler s’est classé dans le domaine des technologies, des médias et des télécommunications.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2014-2015, le groupe des opérations technologies d'Osler (Toronto) a été le plus fréquemment recommandé.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2012-2013, le groupe des opérations technologies d'Osler (Toronto) a été constamment recommandé.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2011, le groupe des opérations technologiques d’Osler (Toronto) a été recommandé à maintes reprises.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2010, le groupe des opérations technologiques d’Osler (Toronto) a été constamment recommandé.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2010-2015, (Montréal) a été constamment recommandé.
  • The Canadian Legal Lexpert Directory, 2010-2015, le groupe des opérations technologiques d’Osler (Ottawa) a été constamment recommandé.
  • The Best Lawyers in Canada, 2006-2015, les avocations d'Osler ont été recommandés dans le domaine du droit des technologies.
  • The Best Lawyers in Canada, 2006-2015, les avocats d’Osler ont été recommandés dans le domaine du droit des technologies de l'information.
  • The Best Lawyers in Canada, 2006-2015, les avocats d’Osler ont été recommandés dans le domaine du droit des marchés publics.
  • Who’s Who Legal, 2015, les avocats d’Osler ont été recommandés dans le domaine des médias de télécommunication et des technologies.
  • The Legal Media Group’s Expert Guides, 2015, les avocats d’Osler ont été recommandés dans le domaine des technologies de l’information.
  • PLC Which Lawyer, 2011, Osler s’est classé au premier rang dans le domaine de l’impartition.