L’avancement des femmes

Osler a été l'un des premiers grands cabinets d'avocats en droit des sociétés au Canada à admettre une femme au rang d’associée, madame Bertha Wilson. Madame Wilson est ensuite devenue la première femme nommée juge à la Cour suprême du Canada. Au fil des décennies, le leadership féminin d’Osler a profondément façonné le cabinet.

Les femmes dans des postes de haute direction

L’équipe de direction actuelle d’Osler se compose de Dale Ponder, qui a récemment été nommée coprésidente nationale du cabinet, en juillet 2017, après avoir été associée directrice nationale et chef de la direction d’Osler pendant plus de huit ans. Huit ans auparavant, elle était notre associée directrice nationale. Sandra Abitan a été nommée associée directrice du bureau de Montréal d’Osler en juillet 2017 et Donna White est notre associée directrice à Ottawa.

En 2014 et 2017, 46 % des nouveaux associés chez Osler étaient des femmes. Actuellement, Maureen Killoran est l’associée directrice du bureau de Calgary. Elle est la première femme à avoir été nommée associée directrice d’un cabinet d’avocats à Calgary.  Notre ancienne associée, Suzanne Côté, a été nommée juge à la Cour suprême du Canada en décembre 2014.

Actuellement, cinq chefs de groupe de pratique sont des femmes, notamment  Deborah Glendinning, co-présidente du secteur national du litige, qui dirige le plus important dossier de recours collectif du pays. Elle a par ailleurs été sélectionnée parmi les 25 femmes avocates de premier plan en litige au Canada  et figure dans la liste des avocats considérés comme des chefs de file mondiaux en droit des sociétés en 2015.

Le magazine Precedent a interviewé un certain nombre d’avocates du cabinet Osler dans l’article « It’s never been better to be a woman in law ». Les six associées interviewées ont décrit Osler comme un cabinet qui valorisait les femmes, jouait un rôle actif dans le maintien en poste des avocates sociétaires, favorisait une culture de soutien aux mamans et un environnement propice à la prochaine génération. Lisez l’article « Les femmes du cabinet Osler pour obtenir plus de renseignements sur leurs points de vue en tant qu’avocates.

Soutien à l’avancement professionnel des femmes

Nous nous engageons à mettre en œuvre des processus et des programmes visant à soutenir l'avancement professionnel de nos avocates à tous les niveaux et dans tous les domaines d'expertise, ainsi que l'équilibre entre leurs exigences professionnelles et familiales :

Réseau d’avocates d’Osler :  Groupe-ressource de juriprofessionnels d’Osler récemment mis sur pied, le Réseau a été formé par et pour les membres de la collectivité Osler afin de soutenir l’avancement des femmes par le biais d’événements de réseautage, de mentorat informel, de projets bénévoles, d’occasions de développement des affaires et de nouveaux programmes de recrutement.

Événement à l’intention des femmes qui travaillent chez Osler : Chaque année, les associées de tous les bureaux sont les hôtes d’un événement visant à offrir aux femmes sociétaires et aux stagiaires l’occasion de rencontrer les associées dans un cadre informel.

Soutien à la vie de famille

Politique de cheminement de carrière parallèle :
Il s’agit d’une politique qui offre aux avocats une plus grande souplesse et un meilleur équilibre entre la vie au travail et la vie de famille et leurs autres responsabilités.

Programme d’accompagnement (congé de maternité ou de paternité) :
Ce programme fournit de l’orientation et du soutien aux femmes et aux hommes avant, pendant et après leur congé parental pour les aider à rester au courant des activités d’Osler et pour les aider dans leur transition vers le retour à leur pratique à temps plein.