Passer au contenu

Tendances récentes dans les activités de fusion et acquisition transfrontalières Canada-États-Unis

5 août 2016

L'analyse d'Osler des activités de fusion et acquisition transfrontalières Canada-États-Unis au cours de cinq dernières années indique une croissance de la relation étroite entre les marchés des capitaux canadiens et américains. Chacun des tableaux suivants est axé sur un aspect unique de cette relation.


La récente croissance des activités de fusion et acquisition de part et d'autre de la frontière entre le Canada et les États-Unis indique la vigueur évidente de l'investissement et du flux d'opérations entre ces pays voisins. Les activités de fusion et acquisition transfrontalières Canada-États-Unis au cours des douze derniers mois se sont élevées à 187,5 G$ au total, soit une hausse de 14 % par rapport aux douze mois précédents. Dans l'ensemble, la pondération des récentes activités de fusion et acquisition entre le Canada et les États-Unis favorise davantage l'investissement à l'étranger du Canada aux États-Unis – de 2010 à 2016, 64,7 % des activités transfrontalières Canada-États-Unis visaient l'acquisition d'une cible américaine par un acquéreur canadien. Cependant, le dollar canadien ayant touché son plus bas niveau en 13 ans par rapport au dollar américain au premier semestre de 2016, il est raisonnable de s'attendre à une hausse du flux d'opérations transfrontalières attribuable aux investissements entrants des États-Unis au Canada.


Les activités de fusion et acquisition transfrontalières Canada-États-Unis indiquent une pondération favorisant les opérations de moyenne envergure, avec une moyenne de 60 % de la valeur étant attribuable aux opérations se chiffrant entre 50 M$ et 300 M$ canadiens, une tendance (tant pour les investissements à destination qu’en provenance du Canada) qui n'a relativement pas changé depuis 2010. Cette période n'indique aucune différence importante des volumes d'opérations les plus courants si l’on compare les acquisitions d’un acheteur américain et celles d’un acheteur canadien d'une cible transfrontalière. Dans l'ensemble, les opérations de plus de 600 M$ canadiens représentent 23 % du marché transfrontalier Canada-États-Unis depuis 2010.


Les importantes caisses de retraite canadiennes ont contribué à la croissance des activités transfrontalières Canada-États-Unis, la valeur totale de leur participation connaissant un TCAC de 76 % depuis 2012, taux qui devrait être atteint à la fin de 2016. Cette croissance est survenue pendant une période de baisse du dollar canadien, ce qui démontre l'appétit des caisses de retraite canadiennes pour les placements aux États-Unis, malgré des hausses de prix réels des actifs fondées sur les monnaies.