Un panel de McGill explore l’avenir de la formation en droit – Legal Feeds

Shahir Guindi Ad. E.

Le 17 janvier 2018

La faculté de droit de l’Université McGill a réuni récemment des juristes dans le cadre d’un panel sur la formation en droit et ses orientations futures. Une journaliste spécialisée dans le domaine juridique, Elizabeth Raymer, a assisté à la discussion et en a tiré les grandes lignes dans un article publié sur le blogue Legal Feeds du magazine Canadian Lawyer et du site Law Times. Animé par le doyen de la faculté de droit de l’Université McGill, Robert Leckey, le panel était composé de nombreux experts du droit, notamment Shahir Guindi, le coprésident national d’Osler.

Les panélistes se sont entre autres penchés sur les aptitudes que doit posséder un avocat pour réussir. Ils s’entendaient tous pour dire que même s’il est important pour un futur avocat d’obtenir une formation pratique, celui-ci tirera également profit d’un contexte diversifié d’apprentissage et d’expériences personnelles. Shahir a d’ailleurs raconté ce qu’il avait répondu à une étudiante qui lui a demandé si elle devrait travailler pour un cabinet après sa première année d’études en droit. Il se souvient lui avoir dit de ne pas travailler dans un cabinet et de repousser ce jour le plus loin possible. Shahir a aussi insisté sur le fait que les futurs avocats doivent sortir du lot en commençant par « faire du travail humanitaire en Afrique, voyager, visiter le Machu Picchu… ils doivent se distinguer des autres en mettant de l’avant leurs expériences… c’est ce qui manque dans les facultés de droit : un intérêt pour autre chose que le droit. »

Shahir a aussi abordé les écarts dans la formation en droit à l’heure actuelle. « Les cabinets d’avocat rivalisent désormais avec des services juridiques internes très performants, affirme-t-il. Avec les systèmes de gestion de projets et de gestion des relations avec la clientèle et l’intelligence artificielle, les facultés doivent mettre sur pied un cours sur les affaires dans le milieu juridique ».

Pour en savoir davantage sur cette discussion, consultez l’article McGill panel explores the future of legal education (en anglais seulement) écrit par Elizabeth Raymer et publié le 17 janvier 2018 sur le blogue Legal Feeds.