Kelly : Des femmes aux États-Unis effectuent un « lancer » juridique pour obtenir leur juste part. Et le Canada? – The Globe and Mail

Catherine Gleason-Mercier

31 mars 2016

Cathal Kelly, chroniqueuse sportive, signe un article dans l’édition du 31 mars 2016 du quotidien The Globe and Mail au sujet de cinq joueuses de l’équipe nationale féminine senior de soccer des États-Unis, qui ont intenté une poursuite contre un organe directeur, le U.S. Soccer, alléguant avoir été victimes de discrimination salariale. Les joueuses prétendent toucher seulement 40 % du salaire versé aux membres de l’équipe masculine. Afin de déterminer si l’équipe féminine senior du Canada devrait intenter une poursuite similaire, Cathal Kelly a demandé l’avis de Catherine Gleason-Mercier, sociétaire du groupe de litige d’Osler.

Catherine Gleason-Mercier a agi à titre de coconseillère juridique lorsque les joueuses de soccer ont contesté le fait que la FIFA ait opté pour du gazon synthétique lors de de la Coupe du monde féminine disputée en 2015, coupe qu’ils ont perdue. Catherine Gleason-Mercier suggère que si l’équipe féminine canadienne souhaite suivre l’exemple des joueuses américaines, la première démarche consisterait probablement à déposer une plainte liée aux droits de la personne.

« En principe, c’est une demande possible », affirme-t-elle. « Disons simplement qu’il y a matière à mener une enquête. »

Nous vous invitons à lire dans son intégralité l’article de Cathal Kelly intitulée Kelly: U.S. women make legal pitch for their fair share. What about Canada?, publié dans The Globe and Mail, le 31 mars 2016.