Le groupe de la propriété intellectuelle d’Osler est primé par le World Trademark Review 1000 – The World’s Leading Trademark Professionals 2018

Donna White, W. Lee Webster, May Cheng, Kelly Moffatt

Le 31 janvier 2018

Osler a le plaisir d’annoncer qu’une fois de plus, son groupe du droit de la propriété intellectuelle s’est classé au niveau « argent » parmi les cabinets, et comme l’un des principaux cabinets dans la lutte à la contrefaçon dans le cadre du World Trademark Review 1000: The World’s Leading Trademark Professionals 2018 (le WTR 1000). Cinq de nos avocats se sont distingués dans quatre catégories de pratique liées aux marques de commerce en raison de leur expertise juridique et de l’excellence de leur service à la clientèle.

Osler était l’un des quatre seuls cabinets dont l’excellence a été reconnue à la fois parmi les catégories « cabinet » et « cabinet qui s’est distingué dans la lutte à la contrefaçon ». Le WTR 1000 a souligné l’engagement d’Osler à l’égard du service à la clientèle comme l’un des critères ayant mené à l’obtention de son classement de niveau « argent », qui récompense les personnes et les pratiques « reconnues pour leur travail de calibre supérieur ». « La réussite d’Osler réside dans son engagement indéfectible à l’égard du service à la clientèle : les demandes de renseignements reçoivent une réponse sur-le-champ, les contacts directs sont privilégiés, et les occasions de monétisation sont présentées de façon pragmatique », selon le site Web de WTR 1000. Ce site Web faisait également l’éloge de la « vaste expérience » d’Osler devant toutes les instances des tribunaux du Canada.

Par ailleurs, cinq de nos avocats se sont distingués au classement individuel dans quatre catégories :

  • Donna White et Lee Webster – niveau « or » en poursuites et stratégies
  • John Cotter et May Cheng – niveau « argent » en matière de lutte à la contrefaçon, ainsi que de respect des marques de commerce et de litige
  • Kelly Moffatt – niveau « argent » en poursuites et stratégies, et reconnue dans la catégorie des opérations

Donna, associée directrice du bureau d’Osler à Ottawa, a été louangée par les rédacteurs de WTR 1000, qui l’ont trouvée « remarquable » et « extrêmement attentive ». « Le travail impeccable de Donna témoigne d’une connaissance approfondie du droit des marques de commerce canadien », et c’est « l’avocate à consulter en matière de questions complexes liées à l’enregistrement ou au respect des marques de commerce. » Sa pratique porte essentiellement sur les poursuites en matière de marques de commerce, notamment les procédures dont est saisie la Commission des oppositions des marques de commerce.

Lee, qui est membre fondateur du Conseil canadien de la propriété intellectuelle, a été louangé par le WTR 1000 pour son « expertise en matière d’octroi de licence dans des travaux contractuels complexes » auprès de divers clients. Il se démarque en offrant l’éventail complet de services liés à la propriété intellectuelle : services-conseils, acquisition, affranchissement de droits et opinions en matière de contrefaçon, respect des marques de commerce, soutien commercial et dans le cadre de litiges, et stratégies relatives au portefeuille de PI.

John s’est démarqué comme un « plaideur de premier ordre et un expert de la lutte à la contrefaçon, sans passer sous silence qu’il est un vrai gentleman ». Il a acquis une vaste expérience dans le règlement de différends liés aux droits d’auteur, aux marques de commerce, aux noms de domaine, aux secrets commerciaux et à l’information confidentielle, aux produits contrefaits, à la publicité trompeuse, à l’octroi de licences de logiciels et aux projets de TI, y compris les différends découlant du développement de logiciels et de projets d’intégration de logiciels.

May possède plus de 20 années d’expérience dans la prestation de conseils aux clients sur tous les aspects de la protection de la propriété intellectuelle et de l’application de la législation connexe, y compris dans l’établissement d’une stratégie d’image de marque, l’octroi de licence et la lutte contre la contrefaçon. Elle a été reconnue par le WTR 1000 comme ayant une « connaissance hors du commun des marques de commerce et une solide réputation ».

Kelly a eu droit aux éloges du WTR 1000, qui l’a qualifiée de « remarquable » et faisant montre d’une « compréhension approfondie du droit et d’excellentes compétences en stratégie ». On a également reconnu sa capacité à mener les affaires « rondement, en douceur et avec efficacité ». La pratique commerciale de Kelly est axée sur la protection du consommateur, le marketing, la distribution et la propriété intellectuelle.

Le WTR 1000 « met en lumière les cabinets et les personnes qui se démarquent dans le domaine crucial des marques de commerce ». Le classement repose sur des mois d’entretiens intensifs en personne et au téléphone ainsi que sur la rétroaction de clients et de pairs. Les cabinets sont jugés en fonction de l’étendue de leur expertise, de leur présence sur le marché et sur le volume de travail dont ils sont habituellement chargés.

Le groupe de la propriété intellectuelle d’Osler est reconnu pour ses divers points forts : son excellence en matière de litige lié à la propriété intellectuelle, son expertise et son sens de l’innovation dans les poursuites, les conseils et la gestion de portefeuille ayant trait aux brevets et aux marques de commerce, de même que son expérience inégalée permettant aux clients de réaliser la valeur des portefeuilles de PI dans des fusions, des restructurations et d’autres opérations commerciales.

Pour en savoir davantage sur les résultats de cette année, lisez World Trademark Review 1000: The World’s Leading Trademark Professionals 2018.