Webinaire à la demande

ReconciliACTION : Établir un cadre pour la réconciliation et examiner les actions possibles

Date de l’enregistrement

27 sep 2022

Durée

1 Hr

Langue

Anglais

Conférencier(ère)
Heather Watts

President, First Peoples Group

Information sur les crédits FJP/FC

  • Colombie-Britannique – Gestion de la pratique - 1.00
  • Ontario – Contenu sur le professionnalisme en matière d’égalité, de diversité et d’inclusion - 1.00
  • Québec – Crédits généraux - 1.00

Joignez-vous à nous afin d’accueillir Heather Watts qui discutera de l’importance de la réconciliation et de la façon dont nous pouvons la pratiquer, à la fois comme personnes et comme professionnels.

Ordre du jour :

  • Signification de la plume d’aigle
  • Établissement d’un cadre de pratique de la réconciliation en tant que personnes et professionnels
  • Bref historique des pensionnats autochtones
  • Conclusions de la Commission de vérité et réconciliation du Canada
  • Réflexions finales : Que pouvez-vous faire personnellement pour contribuer à la réconciliation?
  • Question et réponse

À propos de notre conférencière :

Heather Watts est membre des Premières Nations Mohawk et Anishinaabe du territoire des Six Nations de la rivière Grand. L’éducation a été au cœur de ses travaux au cours des dix dernières années, obtenant des diplômes de l’Université de Syracuse, du Columbia University Teachers College et de la Harvard Graduate School of Education. Heather en est à sa troisième année comme étudiante au doctorat à l’Institut des études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto et est présidente d’une société d’experts-conseils autochtones qui se nomme First Peoples Group. Son travail de conseil consiste principalement à offrir une formation sur la vérité et la réconciliation et à travailler avec des municipalités et des entreprises à l’élaboration de cadres de réconciliation.

Le chandail orange comme symbole :

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation coïncide avec la Journée du chandail orange, une campagne d’une journée conçue pour sensibiliser la population au système des pensionnats et à ses répercussions sur les communautés autochtones.

Le chandail orange comme symbole est inspiré des récits de Phyllis Jack Webstad, dont les vêtements personnels, y compris sa chemise orange toute neuve, lui ont été enlevés à l’âge de six ans lors de son premier jour au pensionnat, et elle ne les a jamais revus. Le chandail orange est ainsi utilisé comme symbole de l’assimilation forcée des enfants autochtones imposée par le système des pensionnats.

Langue:  Anglais

Register to watch now

Complete the form to get instant access to the recording of this webinar.

Access webinar