Passer au contenu

Les avocats et le déficit de connaissances en matière d’IA

Auteur(s) : Simon Wormwell, Gillian S.G. Scott

Le 13 décembre 2021

Bien que les avocats reconnaissent de plus en plus l’importance de la technologie juridique, et plus particulièrement de l’intelligence artificielle (IA), pour un service à la clientèle efficace, il reste un écart important entre la capacité d’anticiper l’effet de la technologie et celle de comprendre la technologie elle-même. Dans le récent rapport, Avocats et juristes face au futur, 70 % des avocats des services juridiques d’entreprise qui ont répondu ont indiqué que l’IA aura un impact sur leur organisation au cours des trois prochaines années. Toutefois, seulement 28 % des répondants ont indiqué qu’ils avaient une très bonne compréhension de la technologie liée à l’IA. Un écart similaire de connaissances a été constaté chez les avocats des cabinets juridiques qui y ont répondu.

Par cet article, nous espérons réduire ce manque de connaissances au moyen d’un examen pratique de certains travaux juridiques courants qui peuvent être pris en charge par des outils d’IA facilement accessibles aujourd’hui, dont la plupart peuvent être utilisés en matière de contrat, un élément central de tout service juridique...

Consultez la Rétrospective de l’année juridique 2021